Breaking

vendredi 26 janvier 2018

World of Warcraft Pc Jeu Complet

World of Warcraft Présentation Du Pc Jeu



Le premier MMORPG fait dans Blizzard est enfin dans les bacs. Par MMORPG, on entend évidemment "Jeu de rôle en ligne massivement multijoueur" c'est-à-dire, jeu de rôle massivement multijoueur en ligne. World of Warcraft (WoW) se joue sur internet (pas de mode solo) et il faut s'acquitter d'un abonnement de 12,99 Euros par mois pour pouvoir s'y adonner. Pour ce prix, les clients que nous sommes sont dans le droit d'être exigeants et d'attendre le meilleur de ce titre qui est attendu pour changer par une horde de fans déchaînés qui se sont bien pour si doux saura toutes leurs attentes. C'est ce que nous allons essayer de déterminer maintenant.

World of Warcraft première approche

Pour ce faire, quoi de mieux que de se mettre dans la peau d'un joueur qui se lance dans la première fois dans WoW? Le solde de l'achat d'un numéro de carte bancaire ou d'une carte prépayée en vente dans les boutiques spécialisées, notre joueur que nous appelons Barnabé, se retrouvera face à un premier choix: celui du serveur . Un choix capital déterminé les règles applicables. En gros, deux types de serveurs existent: les normaux et les PvP. La différence entre les deux est très simple: elle tient dans la facilité d'affronter d'autres joueurs ou de se faire attaquer par eux. Ainsi, dans un serveur normal, l'affrontement avec d'autres joueurs est désactivé par défaut. En clair, vous ne pourrez pas vous attaquer par un joueur adverse sauf si vous vous activez ou si vous entrez dans une capitale de la faction adverse. En effet dans WoW, deux factions s'opposent: la Horde et l'Alliance. Barnabé doit choisir son camp lors de la sélection de la race de son avatar. Mais pour l'instant, continuons à regarder ce qui différencie les serveurs normaux des serveurs PvP. Dans ces derniers, il est possible de s'attaquer à d'autres joueurs de la faction adverse même si on ne veut pas. En fait, Barnabé ne sera en sécurité que voyager en territoire ami. S'il entre en territoire contesté ou ennemi, un autre joueur peut tout moment s'en prendre à lui. Les serveurs PvP sont donc faits pour ceux qui souhaitent vivre dangereusement.

World of Warcraft
Vous voulez vous rendre un point à un autre sans danger? Des navettes payantes très particulières sont présentes.

Mais notre Barnabé ne connaît pas encore les mécanismes de WoW alors il a choisi, pour commencer, un serveur normal localisé en français. Ainsi, il croisera une majorité écrasante de francophones ce qui lui a mis en application de ne pas mettre à l'épreuve ses connaissances en allemand ou en anglais (libre à lui de créer un autre personnage sur un autre serveur). Une fois le serveur sélectionné, Barnabé arrive sur l'écran de création de l'avatar. Barnabé est un peu déstabilisé voiture à ce qu'il avait pu voir dans Everquest 2, il n'est pas possible de jouer n'importe quelle classe avec n'importe quelle course. En clair, il faut choisir une course en fonction de la classe que l'on veut sélectionner. Ainsi, il est par exemple impossible de créer un paladin elfe car la classe de paladin n'est disponible que si l'on a choisi d'incarner un humain ou un nain. Barnabé est aussi un peu déçu par le nombre de classes qui sont proposées: il y a seulement 9. C'est très peu comparé à la concurrence et les 24 classes d'un Everquest 2 par exemple.
Les bateaux permettent de changer de continent. Et c'est c'est gratuit, on aurait tort de s'en priver!
Il en est de même pour les races qui ne sont pas très nombreuses: 8 au total. Il est en quatre pour l'Alliance (humains, elfes de la nuit, gnomes et nains) et 4 pour la Horde (trolls, orcs, taurens et morts-vivants). Outre le changement flagrant d'apparence, la course détermine donc dans quel camp vous serez. Barnabé a choisi d'incarner un gnome mage car il se dit que tout ce qui est petit est mignon et puis, il a bien envie de lancer des boules de feu sur ses ennemis. Autre petite déception de notre joueur type à la création du personnage: les possibilités de personnalisation sont vraiment très limitées. On ne peut choisir ni sa taille ni sa corpulence et les différentes coupes de cheveux, les types de visages et de peau sont assez peu nombreux. Bref, the creation of the character inquiète un peu notre Barnabé et soudain, un doute s'empare de lui: et si le reste du jeu était le même acabit à savoir notoirement incomplet à comparer à la concurrence? Ce moment fugace de déception a disparu rapidement dans le jeu. 


En effet, ce qui plus d'emblée à notre ami, ce sont les décors qui ont un aspect cartoonesque très sympathique. Certes, on est loin de la finesse d'un Everquest 2, mais le côté un peu désuet des décors et des personnages donne un véritable cachet au jeu. Cela ne plaira pas à tout le monde c'est sûr, mais notre Barnabé lui